Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Déclaration du Kashag lors du 22ème anniversaire de la remise du Prix Nobel de la Paix à Sa Sainteté le Dalaï Lama

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TIBET
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 841

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 17:17 (2011)    Sujet du message: Déclaration du Kashag lors du 22ème anniversaire de la remise du Prix Nobel de la Paix à Sa Sainteté le Dalaï Lama Répondre en citant

http://www.tibet-info.net/www/Declaration-du-Kashag-lors-du.html

10 décembre 2011

Aujourd’hui, nous nous sommes réunis ici pour commémorer le 22ème anniversaire de la remise du Prix Nobel de la Paix à Sa Sainteté le Dalaï Lama en 1989. En cette occasion de bonne augure, le Kashag envoie ses vœux à tous les Tibétains au Tibet ou en dehors, et à tous les amis du Tibet et soutiens des Droits de l’Homme dans le monde entier.

Le Prix Nobel de la Paix est décerné au nom du scientifique Alfred Nobel pour honorer des personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la fraternité entre les nations, l’abolition ou la réduction des armées permanentes, et le maintien ou la promotion de la paix [1]. Sa Sainteté le Dalaï Lama a été reconnu par le comité Nobel pour sa résistance constante à l’usage de la violence dans la lutte de son peuple pour retrouver sa liberté. Cette reconnaissance a mis en valeur, d’une manière sans précédent, la visibilité internationale de la question du Tibet, et pour cette raison, nous restons éternellement reconnaissants à Sa Sainteté le Dalaï Lama et réaffirmons notre engagement indéfectible à la non-violence.

Cette année, Sa Sainteté le Dalaï Lama, selon ses propres mots, a volontairement délégué tous ses pouvoirs politiques à un dirigeant démocratiquement élu [2], ce qui transforme fondamentalement l’institution du Dalaï Lama vieille de 369 ans. La vision de Sa Sainteté le Dalaï Lama est celle d’une société tibétaine démocratique laïque, qui se suffit à elle-même, se renforçant et soutenant ce mouvement démocratique.
Cette décision magnanime de séparer les autorités politique et spirituelle envoie un message fort de véritable leadership. Ce geste du grand 14e Dalaï Lama est d’autant plus respecté dans le monde, et a renforcé sa place parmi le panthéon des grands dirigeants mondiaux.

Le Kashag soutient pleinement la déclaration historique émise par Sa Sainteté le Dalaï Lama sur sa réincarnation, le 24 Septembre 2011 [3]. Le Kashag croit, du point de vue du peuple tibétain comme de celui du monde, que le gouvernement chinois n’a pas de légitimité, de crédibilité et d’autorité en ce qui concerne la réincarnation [4]. Les Tibétains ont une foi et une fidélité absolues envers Sa Sainteté le Dalaï Lama et nous croyons que lui seul a le droit et le pouvoir de déterminer sa réincarnation, fait qui est renforcé par les résolutions adoptées lors de la 11ème conférence semestrielle des chefs bouddhistes en septembre 2011.

Aujourd’hui, alors que nous célébrons également le 63ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, il est regrettable que les conditions au Tibet se soient considérablement aggravées ces derniers temps. Le gouvernement chinois continue de violer les droits humains les plus fondamentaux des Tibétains consacrés dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
En raison de l’occupation du Tibet et de la répression qui suivit les manifestations pacifiques de 2008, les droits civils et politiques du peuple tibétain sont réprimés, sans parler de la marginalisation économique, de l’inégalité sociale, de l’assimilation culturelle et de la destruction de l’environnement. La situation des droits humains au Tibet s’est détériorée de manière si significative que les Tibétains ont recours à des actes désespérés et sans précédent. En 2011, douze Tibétains ont été identifiés comme s’étant immolés par le feu, dont sept sont morts. [5]
Le Kalon Tripa, lors de sa première visite officielle aux Etats-Unis et en Europe [6], a informé les dirigeants et les personnalités qu’il a pu rencontrer sur la situation tragique au Tibet. Ils ont été très touchés et ont exprimé leur profonde préoccupation pour la souffrance du peuple tibétain et le besoin urgent de résoudre la question du Tibet par le dialogue pacifique. A ce sujet, le secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré que Etats-Unis ont été consternés par les récents incidents au Tibet où des jeunes se sont immolés en acte de protestation.
Lors de ces visites, le Kalon Tripa a réitéré la position constante sans équivoque de Sa Sainteté le Dalaï Lama qu’en tant que bouddhiste, la vie est précieuse et il a toujours découragé des mesures drastiques à l’intérieur et en dehors du Tibet, comme il le fit au cours des manifestations pacifiques de 2008 et lors de plusieurs grèves de la faim de Tibétains en exil. Sa Sainteté le Dalaï Lama est aussi profondément préoccupé par ces développements tragiques.

De même, le Kalon Tripa a appelé les Tibétains à mettre fin à leur grève de la faim en mai de cette année en Inde, car nous avons besoin de vivre pour mener à bien notre mouvement. Dans l’intérêt à long terme de la cause tibétaine, nous exhortons les Tibétains à se concentrer sur l’éducation laïque et/ou monastique pour fournir les ressources humaines nécessaires et la capacité à renforcer et à soutenir notre mouvement.
En geste de deuil pour les auto-immolés et leurs familles, le Kashag a organisé une journée de prière le mercredi 19 octobre, qui a été honorée par la présence de Sa Sainteté le Dalaï Lama et d’autres lamas importants.
Le Kashag exhorte les Tibétains partout à réciter des prières ou d’autres "mani" tous les mercredis [7] pour la longue vie de Sa Sainteté le Dalaï Lama et pour les victimes de violations des Droits de l’Homme au Tibet, y compris les auto-immolés et leurs familles. Le mercredi 4 janvier 2012, pendant les enseignements de Kalachakra à Bodh Gaya, où le Bouddha a atteint l’illumination, le Kashag organisera également une prière de masse afin que la vérité puisse prévaloir au Tibet.

La Journée des Droits de l’Homme est un temps pour que les gens et les gouvernements puissent réfléchir sur le sens, l’importance et la nécessité des droits fondamentaux. Pour le gouvernement de la Chine, nous voulons lui dire que la seule façon d’apporter une paix véritable et la stabilité au Tibet est de respecter les droits humains fondamentaux du peuple tibétain.
Nous appelons la Chine à libérer tous les prisonniers politiques qui sont condamnés sous divers prétextes, sans procès équitable, à arrêter toutes les politiques répressives actuellement mises en œuvre dans les zones tibétaines, et à résoudre la question tibétaine pacifiquement par le dialogue.
Nous aimerions que les gens et les gouvernements du monde entier puissent reconnaître et récompenser l’engagement authentique et de longue date des Tibétains dans la démocratie et la non-violence. Cette expression de soutien aidera d’autres mouvements pour que la lutte pour la liberté fasse son chemin, ouvrant ainsi la voie à un monde plus démocratique et pacifique pour le 21e siècle.

Enfin, nous exhortons les Nations-Unies et la communauté internationale à envoyer des délégations au Tibet afin d’évaluer les violations des droits humains et la situation sur le terrain de première main. Les médias indépendants et les intellectuels chinois libéraux devraient également être autorisés à y accéder.

Comme toujours, nous saisissons cette occasion pour exprimer notre profonde gratitude au gouvernement et au peuple indien pour leur hospitalité et leur générosité pour les Tibétains depuis plus de cinq décennies.

Que sa Sainteté le Dalaï Lama vive longtemps et que tous ses souhaits se réalisent.

Source : Bureau du Tibet, Tibet.net, 10 déc. 2011.
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Déc - 17:17 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TIBET Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com