Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Claude Arpi, expert du Tibet, écrit à Hu Jintao

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> BUREAU DU TIBET
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 845

MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 09:22 (2012)    Sujet du message: Claude Arpi, expert du Tibet, écrit à Hu Jintao Répondre en citant

Claude Arpi, expert du Tibet, écrit à Hu Jintao

"Cher président Hu Jintao,

Je me demande si vous croyez en la loi du karma.

Vous n’utilisez sans doute pas ce terme dans votre vocabulaire marxiste, mais vous reconnaîtrez que depuis que vous avez accédé aux trois postes les plus élevés de la République populaire de Chine, vous avez été en « lien » étroit avec le Tibet.

Cela a commencé le dernier jour de la visite mémorable du Premier ministre Rajiv Gandhi en Chine (le 23 décembre 1989) ; ce jour-là, vous avez été nommé chef du Parti pour la Région autonome du Tibet. Ce fut le début de votre longue association avec le Pays des Neiges.

Vous vous souvenez sans doute que trois jours plus tôt, le camarade Deng Xiaoping avait accueilli le Premier ministre indien avec un chaleureux « mon jeune ami ». Deng avait déclaré à Rajiv : « vous entamez votre visite et, sans plus attendre, nous allons restaurer des relations d’amitié ; le temps est venu de tirer un trait sur le passé et de se tourner vers l’avenir ».

Pendant des siècles, le Tibet a été étroitement lié à l’Inde, pour des raisons historiques, religieuses et culturelles ; la déclaration sino-indienne commune de 1988 avait d’ailleurs entériné cette proximité.

Pendant les quelques mois précédents, la situation au Tibet avait rendu le Parti nerveux : des moines et des nonnes avaient commencé à se rebeller contre la « mère-patrie ».

Le 10 décembre 1988, des émeutes ont éclaté à Lhasa (selon des sources officielles, une personne est morte ; des sources non autorisées parlent de douze morts).

Beaucoup ont dû se dire : si la situation part à la dérive, la Chine pourrait, à l’instar de l’Union soviétique, se désintégrer. Il fallait réagir.

Voilà pourquoi vous, jeune cadre prometteur, avez été envoyé à Lhasa comme chef du Parti. Vous deviez relever un énorme défi, vous deviez produire des résultats très rapidement, pour remercier le politburo de la confiance qu’il avait placée en vous.

Vous êtes arrivé dans la province en rébellion, le 12 janvier 1989. Peu après, le 23 janvier, vous vous êtes rendu au monastère de Tashilhunpo, à Shigatse. Le vénéré dixième panchen lama, le plus haut lama tibétain après le dalaï-lama, vous a accompagné ; il s’agissait d’une cérémonie officielle – la consécration d’un stupa renfermant les restes d’une précédente incarnation des panchen lamas.

A la surprise générale, dans l’exercice de ses fonctions, le panchen lama a dénoncé le rôle du Parti communiste au Tibet : « Bien que le Tibet se soit développé depuis sa libération, ce développement a coûté plus cher qu’il n’a été bénéfique ». Cela a dû être un tel choc pour vous ! Quatre jours plus tard, le lama décédait dans des circonstances mystérieuses.

Lorsqu’une manifestation a éclaté à Lhasa, le 5 mars 1989, vous avez demandé à la police armée du peuple de prendre en main la situation. Des témoins oculaires ont déclaré plus tard que ce jour-là des centaines de Tibétains avaient été tués autour du Jokhand à Lhasa. Cela n’a jamais pu être vérifié par des sources indépendantes.

Trois jours plus tard, avec la bénédiction de la direction centrale, vous avez décidé de déclarer la loi martiale au Tibet ; cela allait durer une année entière. C’était comme une répétition d’un événement capital : la révolte estudiantine sur la place Tiananmen, d’avril à juin 1989.

Vos actions au Tibet ont peut-être été source d’inspiration pour les aînés qui avaient décidé de sauver la Chine du « chaos » dans lequel le pays se trouvait plongé.

En novembre 2002, vous avez finalement été nommé secrétaire général du Parti. Beaucoup d’observateurs pensent que votre « connexion karmique » avec le Tibet vous a aidé à devenir le « leader en chef de la quatrième génération ».

Depuis lors, vous êtes l’expert du Parti communiste chinois sur le Tibet.

Quelques semaines avant votre prise de fonction à la tête de l’Empire du Milieu, des agences ont annoncé qu’une délégation conduite par Lodi Gyari, émissaire spécial du dalaï-lama, était Partie à Pékin pour « dialoguer » avec votre gouvernement. Bien que considérée comme une visite privée et « une opportunité pour les leaders tibétains en exil d’assister à des progrès dans leur pays d’origine », cela a soulevé une immense vague d’espoir en Chine et en Inde où plus d’un million de Tibétains vivent en exil.

Une année plus tôt, une politique avait été mise en place au Tibet pendant le quatrième forum de travail sur le Tibet, sous la présidence de Jiang Zemin. Il avait été question de donner un grand élan au développement économique et social, tout en préservant la « stabilité » de la région.

Bien qu’un certain progrès ait été apporté au Tibet (particulièrement avec l’ouverture de la ligne de chemin de fer jusqu’à Lhasa, en 2006), la région ne s’est jamais stabilisée. Pire, en mars, avril 2008, une vague de contestation a de nouveau soulevé tout le Tibet. Cela a dû donner des frissons à tous vos collègues du politburo qui n’avaient pas votre connaissance de la situation sur le terrain, au Tibet.

Il est dommage qu’au terme de neuf tentatives de dialogue entre les officiels de votre ministère du travail du front uni et les envoyés du dalaï-lama, aucune solution n’ait été trouvée, aucune proposition acceptable n’ait été formulée pour l’avenir du Tibet.

Pendant que vous étiez en poste, vous avez toujours insisté sur trois points : l’émergence pacifique de la Chine, le développement scientifique et la stabilité intérieure. L’importance de la stabilité a été réitérée lors du récent Congrès national du peuple.

Lorsque vous avez organisé le cinquième forum de travail sur le Tibet, en janvier 2010 (auquel ont participé 300 cadres seniors du Parti, des généraux de l’armée de libération du peuple et vos collègues du comité permanent du politburo), vous avez déclaré : « Nous devons aussi admettre, en toute humilité, que le développement et la stabilité au Tibet se heurtent encore à de grosses difficultés, à de véritables défis et que nous nous confrontons à beaucoup de situations et de problèmes nouveaux. »

Bien que vous ayez fait de la stabilité le cœur de votre politique au Tibet, vous n’avez guère obtenu de résultats dans les régions peuplées de nationalités minoritaires. Ces derniers mois, la contestation a pris une forme inédite : l’auto-immolation de moines et de nonnes (une trentaine en moins d’un an) et des manifestations à grande échelle.

Le Tibet Daily a rapporté que lorsqu’une délégation tibétaine vous avait interpellé pendant le Congrès national du Peuple, vous les avez encouragés à promouvoir « le vieil esprit tibétain ». Vous avez expliqué : « Il conviendrait de se montrer fermement anti-sécessionniste. » Vous leur avez dit que vous souhaitiez recruter et former des cadres du Parti qui soient « politiquement fiables, capables de maintenir l’unité nationale, fermement opposés à la sécession, et prêts à se battre contre la clique du dalaï-lama ».

Lorsque vous parlez de « stabilité », il me semble que toute votre politique consiste à dénigrer le dalaï-lama.

Votre site China Tibet Online a publié un certain nombre de « posts » prétendument attribués à des internautes chinois : « Si le dalaï-lama est capable de faire appel aux autres pour s’immoler par le feu, pourquoi ne le fait-il pas lui-même ? En quoi cela aide-t-il ? »

Déjà en 2008, Zhang Qingly, alors chef du Parti à Lhasa, avait traité le chef tibétain de « loup dans une robe de bure » ; plus récemment, il a été qualifié de nazi dans des publications officielles.

Est-ce que cette horrible propagande aidera à dissiper le ressentiment des Tibétains à l’égard des mesures répressives ? A mon avis, la réponse est « non ».

Mais lorsque viendra l’heure du bilan, en tant que dirigeant de la Chine, vous serez personnellement tenu pour responsable de l’échec de cette politique, vous, l’expert du Parti sur le Tibet.

Si vous n’arrivez pas à inverser rapidement la vapeur, votre gouvernance restera dans l’histoire comme la plus sombre dans son traitement des « minorités ». Cela demeurera dans les annales de la République populaire de Chine.

Il vous reste six mois pour opérer un changement.

Une façon de vous en sortir serait de rencontrer le dalaï-lama et de mettre à plat la situation avec lui. N’oubliez pas qu’il demeure la réponse à la question tibétaine.

Ensemble, vous pourriez certainement trouver une solution à la question « épineuse » de « l’autonomie » dans les régions tibétaines. Ce point ne figure-t-il pas dans votre constitution ?

J’espère sincèrement que vous allez courageusement faire un pas en avant ; cela pourrait sauver votre présidence et redorer l’avenir de la République populaire de Chine.

En Inde, on croit qu’on peut changer le karma.

Salutations distinguées,

Claude Arpi"


Traduction F.Million pour Drôme Ardèche - Tibet
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 09:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> BUREAU DU TIBET Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com