Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
17 Ans et Cà continue: Disparition du Panchen Lama

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> PANCHEN LAMA
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 845

MessagePosté le: Mer 25 Avr - 20:36 (2012)    Sujet du message: 17 Ans et Cà continue: Disparition du Panchen Lama Répondre en citant

Traduction de Malie Montagutelli pour Montagne du Bonheur

TCHRD - 25 Avril 2012, Dharamsala
Tibetan Centre for Human Rights and Democracy
17 Ans et Cà continue: Disparition du Panchen Lama
Aujourd'hui, le 11ème Panchen Lama Gedhun Choekyi Nyima a 23 ans. C'est l'un des plus grands chefs spirituels au Tibet. Il a disparu pour être placé sous la garde du gouvernement chinois il y a 17 ans.
Le 14 Mai 1995, Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama avait announcé queGedhun Choekyi Nyima, alors âgé de 6 ans, était l'incarnation du 10èmePanchen Lama. Trois jours plus tard, le 17 Mai, le gouvernement chinois mena une opération secrète pour enlever l'enfant et ses parents qui sont toujours portés disparus à ce jour. Aucune information confirmée n'a jamais été donnée sur leur condition ni même s'ils sont toujours en vie.
Même après 17 ans, personne - sauf le gouvernement chinois - ne peut savoir avec quelque assurance où se trouvent le 11ème Panchen Lama et ses parents ni comment ils vont. Malgré de nombreuses interventions de la part de représentants du Conseil pour les Droits de l'Homme aux Nations Unies, d'un groupe de travail à l'ONU sur la Disparition forcée et involontaire ainsi que d'autres organismes gouvernementaux et non-gouvernementaux réclamant à la Chine la publication d'information sur le Panchen Lama, le gouvernement chinois a jusqu'à présent toujours refusé de communiquer une quelconque information détaillée concernant la condition présente du Panchen Lama. Utilisant une formule bateau, le gouvernement chinois maintient que Gedhun Choekyi Nyima et sa famille sont en parfaite santé et qu'ils ne souhaitent pas être dérangés.
Le 18 Octobre 2009, Zhu Weiqun, vice-minister du Ministère unifié du Travail du Parti communiste chinois a prétendu dans une interview avec un journaliste allemand que le Dalaï Lama avait détruit les rituels historiques et religieuxdu système de la réincarnation et que par conséquent l'identification qu'il avait faite de Gedhun Choekyi Nyima était illégale et invalide. Zhu avait ajouté : “Quant à l'enfant reconnu [par le Dalai Lama], c'est notre enfant, un enfant tibétain et notre citoyen. Nous pourvoirons aux moyens pour lui assurer un bon développement."
Le journaliste lui demanda ensuite : “Où se passe ce bon développement du garçon reconnu par le Dalaï Lama ? Au Tibet? Les fidèles tibétains vont-ils reconnaître le Panchen Lama officiel [c'est-à-dire approuvé par le gouvernement chinois] ?
Zhu répliqua, “L'enfant illégalement reconnu par le Dalaï Lama grandit évidemment en bonne santé en Chine. Il deviendra un homme utile à la Chine et au peuple tibétain.”
Gedhun Choekyi Nyima a maintenant 23 ans et c'est sans doute aujourd'hui un jeune homme en bonne santé, ainsi que le prétendait Zhu Weiqun. Selon la loi chinoise, les individus âgés de 18 ans et plus sont considérés comme des adultes, capables de décider par eux-mêmes et responsables de leur propre vie. pendant de nombreuses années, le gouvernement chinois a déclaré que Gedhun Choekyi Nyima était sous la "garde protectrice" des autorités chinoises. C'est à présent un adulte et le gouvernement chinois, dans le respect de la loi qu'il a lui-même promulguée, devrait autoriser Gedhun Choekyi Nyima à exercer son droit à l'auto-détermination et le laisser décider pour lui-même.
Dix ans après après avoir purgé une peine de prison de 6 ans en Mai 2001, le sort de Chadrel Jampa Thrinley Rinpoche, ancien abbé du monastère dethe former abbot of Tashi Lhunpo et chef du groupe chargé d'identifier la réincarnation du 10ème Panchen Lama, reste inconnu.
Chadrel Rinpoche fut arrêté le 14 Mai 1995, jour où Sa Sainteté le Dalaï Lama annonçait la réincarnation du 10ème Panchen Lama. Après avoir été détenu au secret pendant 2 ans, le 21 Avril 1997, la Cour intermédiaire de la Préfecture de Shigatse avait condamné Rinpoche à 6 ans d'emprisonnement et 3 ans de privation de ses droits politiques l'accusant "d'avoir conspiré pour diviser le pays et d'avoir divulgué des secrets d'état” lorsqu'il recherchait le 11ème Panchen Lama.
On ne possède aucune information concernant Chadrel Rinpoche, seulement un rapport non confirmé datant de Novembre 2011 qui disait que Chadrel Rinpoche était mort d'un empoisonnement. Le gouvernement chinois conserve un silence total à propos de Chadrel Rinpoche.
A l'occasion du 23ème anniversaire du Panchen Lama, le TCHRD souhaite exprimer toute sa gratitude envers les personnes, les organismes et les gouvernements qui ont travaillé sans relâche et apporté leur indéfaillible soutien à l'effort pour la libération du 11ème Panchen Lama.
Le Centre demande urgemment au gouvernement chinois de respecter et de mettre en pratique les droits et les libertés inscrits dans la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. C'est à cette condition qu'il peut espérer être considéré comme une puissance mondiale responsable et civilisée. Le gouvernement chinois devrait aller au-delà des mots vides contenus dans ses déclarations concernant la condition du 11ème Panchen Lama et fournir une évidence concrète et tangible pour rendre crédibles ses affirmations.
Garder le Panchen Lama et sa famille au secret pendant toutes ces années est un crime grave en violation de tous les droits inscrits dans les principaux documents internationaux affirmant les Dtoits de l'Homme.

Contact: For Tibetan/Chinese, Mr Jamphel Monlam, Cell: (91) 94180-79452
For English, Ms Dukthen Kyi, Cell: (91) 98168-75856
Landline: (91) (1892) 223363, 229225, 225874
Email: director@tchrd.org Website: www.tchrd.org

TCHRD is the only human rights NGO entirely run and staffed by Tibetans in exile.


--
MDA 14eme
Montagne du Bonheur
BP 56
22 rue Deparcieux
75014 Paris
France

06.61.56.28.12 / 06.31.79.51.79
http://www.montagnedubonheur.org
montagnedubonheur@gmail.com


http://www.tchrd.org/index.php?option=com_content&view=article&id=214:17-yea

17 Years and Counting: Disappearance of Panchen Lama
Wednesday, 25 April 2012

Today is the 23rd birthday of the 11th Panchen Lama Gedhun Choekyi Nyima, one of the most important spiritual leaders of Tibet, who disappeared into the custody of the Chinese government 17 years ago.



On 14 May 1995, His Holiness the 14th Dalai Lama announced the then six-year-old Gedhun Choekyi Nyima as the incarnation of the 10th Panchen Lama. Three days later, on 17 May 1995, the Chinese government secretly abducted the six-year-old boy and his parents who remain ‘disappeared’ to this day. There is no confirmed information on their well-being or if they are still alive.



Even after 17 years, no one - save the Chinese government - can confirm with reliable accuracy the current whereabouts and condition of the 11th Panchen Lama and his parents. Despite repeated interventions from the representatives of the United Nations Human Rights Council, UN Working Group on Enforced and Involuntary Disappearance, and other governmental and non-governmental organizations calling on China to disclose information on the Panchen Lama, the Chinese government has so far refused to share any detailed information that could shed important light on the Panchen Lama's current state. In its standard response, the Chinese government continues to maintain that Gedhun Choekyi Nyima and his family are in perfect health and that they do not wish to be disturbed.



On 18 October 2009, Zhu Weiqun, the Vice-Minister of the United Front Work Department of the Chinese Communist Party alleged in an interview with a German reporter that the Dalai Lama had destroyed the historical and religious rituals of the reincarnation system and so his recognition of Gedhun Choekyi Nyima was illegal and invalid. Zhu also said, “As for the child recognized [by the Dalai Lama], he is our child, a Tibetan child and our citizen. So we will provide facilities to ensure his healthy growth."



The reporter then asked, “Where is this healthy growth of the boy recognized by the Dalai Lama happening? In Tibet? Will the Tibetan devotees recognize the [Chinese government] approved Panchen Lama?



Zhu replied, “The Dalai Lama’s illegally recognized child is of course growing up healthy in China. He will grow into a useful man to China and to the Tibetan people.”



Gedhun Choekyi Nyima is now 23 years old and must have grown into a healthy young man, as Zhu Weiqun claims. According to the Chinese law, those who are 18 years old and above are considered adults, capable of making their own decisions, responsible for their own lives. For many years, the Chinese government has claimed that Gedhun Choekyi Nyima is in "protective custody" of the Chinese authorities. Now that the boy is an adult, the Chinese government, in the true spirit of the law it drafted, should allow Gedhun Choekyi Nyima to exercise his right to self-determination and let him make his own decisions.



Ten years after the completion of his six-year prison sentence in May 2001, the fate of Chadrel Jampa Thrinley Rinpoche, the former abbot of Tashi Lhunpo Monastery and the head of the Search Party to identify the reincarnation of the 10th Panchen Lama remains unknown.



Chadrel Rinpoche was arrested on 14 May 1995, the day His Holiness the Dalai Lama announced the reincarnation of the 10th Panchen Lama. After being detained incommunicado for two years, on 21 April 1997, the Intermediate Court of Shigatse Prefecture sentenced Rinpoche to six years’ imprisonment and three years’ deprivation of political rights on charges of “plotting to split the country” and “leaking state secrets” during his search for the 11thPanchen Lama.



There is no information on Chadrel Rinpoche except for an unconfirmed report in November 2011 that said Chadrel Rinpoche had died of poisoning. The Chinese government continues to maintain a deafening silence on Chadrel Rinpoche's whereabouts and current condition.



On the occasion of Panchen Lama's 23rd birthday, TCHRD would like to offer our gratitude to individuals, organizations and governments who have worked tirelessly and offered their steadfast support for the release of the 11th Panchen Lama. The Centre urges the Chinese government to respect and implement the rights and freedoms enshrined in the Universal Declaration of Human Rights if it wishes to be seen as a responsible, civilized world power.



The Chinese government should go beyond mere words on the condition and whereabouts of the 11th Panchen Lama and provide concrete, tangible evidence to back up its claims.



Holding the Panchen Lama and his family members incommunicado for years is a serious crime that violates multiple human rights enshrined in major international human rights instruments.
_____
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Avr - 20:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> PANCHEN LAMA Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com