Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
INTERVIEW-Le dalaï-lama juge vaine toute discussion avec la Chine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> DALAI LAMA
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 845

MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 09:02 (2012)    Sujet du message: INTERVIEW-Le dalaï-lama juge vaine toute discussion avec la Chine Répondre en citant

http://www.challenges.fr/monde/20120621.REU9384/interview-le-dalai-lama-juge-vaine-t



par Mohammed Abbas

LONDRES (Reuters) - Toute discussion avec la Chine sur l'avenir du Tibet est vaine tant que les autorités chinoises n'adopteront pas une approche "réaliste" sur la question, a déclaré mercredi le dalaï-lama.

Il dit ne même plus chercher à convaincre Pékin qu'il ne réclame pas une indépendance pleine et entière.

Dans une interview à Reuters, le chef spirituel des Tibétains juge en outre inévitable une évolution vers la démocratie et un meilleur respect des droits de l'homme en Chine, dont le peuple "désire vraiment le changement".

A 76 ans, le dalaï-lama se trouve en Grande-Bretagne pour une visite qui a suscité la colère des autorités chinoises.

"La question est celle des droits fondamentaux. A l'avenir, à moins qu'ils ne se convertissent à une approche réaliste du problème tibétain au Tibet, il n'y a pas grand chose à discuter", dit-il, interrogé dans l'enceinte du parlement britannique.

La Chine le considère comme un séparatiste en raison de sa lutte pour une plus grande autonomie du Tibet, dont le régime communiste chinois a pris le contrôle en 1950. La région est en proie à de vives tensions depuis plusieurs années. Des manifestations et des tentatives d'immolation se succèdent pour dénoncer la tutelle de Pékin, qui, en réaction, a renforcé son dispositif de sécurité sur place.

Le dalaï-lama s'est exilé en Inde en 1959 à la suite d'une révolte avortée. Il accuse les autorités chinoises de "génocide culturel", ce qu'elles démentent. Pékin se prévaut en outre d'avoir favorisé le développement économique et le désenclavement de cette région montagneuse.

Arguant de la détérioration de la situation au Tibet et de l'absence de réaction positive de Pékin aux propositions tibétaines d'autonomie, deux émissaires du dalaï-lama ont renoncé début juin à poursuivre les discussions avec la Chine.

ESPOIRS

Le dalaï-lama insiste sur le fait qu'il ne revendique pas l'indépendance du Tibet mais il se dit impuissant à en convaincre Pékin, qui, selon lui, cherche uniquement à imposer sa volonté.

"Nous avons chacun des formules à réciter. La mienne est 'nous ne réclamons pas l'indépendance'. Celle des Chinois est 'Le Tibet fera toujours partie de la Chine'. Je crois qu'elles ont toutes deux des effets réels limités", dit-il.

"La question n'est pas de convaincre. Je crois qu'ils jugent plus simple de réprimer."

Le dalaï-lama fonde toutefois des espoirs dans le futur dirigeant chinois, qui devrait être Xi Jinping.

"J'espère que M. Xi Jinping, un nouveau dirigeant, avec du sang neuf, regardera les choses de manière plus ouverte, plus réaliste", dit-il.

Pour le dalaï-lama, Xi doit s'engager dans des réformes politiques de la même manière que Deng Xiaoping a libéralisé l'économie dans les années 1970 et 1980, faisant de la Chine une superpuissance dans ce domaine.

"Deng Xiaoping disait: 'Cherchez la vérité dans les faits'. Puis il s'est engagé dans la voie capitaliste pour des raisons économiques. Pour le système politique, je pense que le moment est désormais venu de chercher la vérité dans les faits", dit-il.

Cette évolution lui paraît de toute façon inévitable.

"La Chine doit suivre l'évolution du monde. C'est la démocratie, la liberté, les droits individuels. Tôt ou tard, la Chine devra emprunter cette voie. Elle ne peut pas revenir en arrière."

Cette conviction est renforcée par ses discussions avec d'anciens responsables ou des intellectuels chinois, dit-il.

"Le peuple chinois lui-même, il désire vraiment le changement."

Bertrand Boucey pour le service français
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 09:02 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> DALAI LAMA Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com