Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Célébration de la journée d’indépendance du Tibet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TRADUCTIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 845

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 15:35 (2013)    Sujet du message: Célébration de la journée d’indépendance du Tibet Répondre en citant

Célébration de la journée d’indépendance du Tibet

Radio Free Asia – 12 février 2013

Des militants Tibétains célèbrent le centenaire de la déclaration d'indépendance vis à vis de la Chine.

Des militants tibétains et des groupes de soutien à travers le monde sont prêts à célébrer le 100e anniversaire de la proclamation d'indépendance du Tibet de 1913 vis à vis de la Chine mercredi, alors que Pékin dénonce les célébrations comme étant une «farce».

Le 13ème Dalaï-lama du Tibet a proclamé l'indépendance Tibétaine le 13 février 1913 après une époque de domination par la dynastie Chinoise Qing (Manchu) et a amorcé une période de presque quatre décennies d'autonomie qui a pris fin lorsque les troupes Chinoises ont défilé dans la région Himalayenne en 1949.

Pour marquer l'anniversaire, Étudiants pour un Tibet Libre (SFT), le Congrès de la Jeunesse Tibétaine, le Comité Tibétain Américain, la Maison du Tibet et Chushi Gangdruk organiseront des manifestations mercredi devant la Mission Chinoise des Nations unies à St. Vartan’s Park à New York.

Les activités comprendront un spectacle donné par une troupe de danse de la communauté Tibétaine, une cérémonie de lever du drapeau Tibétain, et la présentation officielle d'une copie de 12 pieds de long du rouleau de parchemin de la proclamation de 1913.

Des messages de soutien des législateurs de la Chambre des Représentants et du Sénat de New York seront également lus, et les participants marcheront vers l'Organisation des Nations Unies.

Journée de l’indépendance

«Chaque pays a une fête d’indépendance ou une fête nationale indépendamment de son statut politique présent et le Tibet ne fait pas exception» a déclaré Étudiants pour un Tibet Libre (SFT) dans un communiqué annonçant les manifestations prévues pour marquer l'anniversaire de la proclamation.

«À l'heure actuelle, alors que près de 100 Tibétains se sont immolés pour protester contre le régime Chinois, une commémoration dans le monde de cet événement historique permettra de renouveler nos esprits, de réaffirmer notre vision, et de renforcer notre lutte», a déclaré SFT.

La Chine qualifie la déclaration de 1913, d’«invention» et l'indépendance du Tibet de «mythe», selon les médias officiels.

«Une telle fanfare est juste une farce» a déclaré cette semaine l'agence de presse officielle Chinoise Xinhua.

Le Dalaï-lama a indiqué dans sa déclaration de 1913, écrite après que les forces Tibétaines aient conduit les troupes de la dynastie Qing alors effondrée hors du Tibet, que bien que ni prospère ni techniquement avancé, «le Tibet est une nation indépendante vivant dans la paix et en accord avec la religion».

«Pour devenir capables de défendre notre pays, nous sommes en train d'accroitre nos efforts à la fois dans les domaines civil et militaire», indiquait la déclaration du Dalaï Lama traduite par Tsewang Norbu, un érudit Tibétain basé à Berlin en Allemagne, et publiée par le site Web de la Tibetan Political Revew (revue politique tibétaine).

«L'intention Chinoise de coloniser le Tibet... s'est estompée comme un arc-en-ciel dans l’azur», selon une traduction distincte du même document, préparée pour Étudiants pour un Tibet libre».

Les revendications Chinoises

Mais Xinhua a souligné que tous les gouvernements Chinois après l'effondrement des Qing ont affirmé leur revendication sur le Tibet, que la Chine considère comme une partie de son territoire national.

Au moment où le Dalaï-Lama a déclaré que le Tibet était indépendant de la Chine, «il n'y avait en effet aucune autorité ni Qing ni Chinoise au Tibet», a déclaré Elliot Sperling spécialiste du Tibet à l'Université d'Indiana.

La déclaration et un traité signé par la suite entre le Tibet et la Mongolie, auparavant également sous le contrôle des Qing, «ont été des éléments de réflexion valides et des réponses valides à ce fait».

Les souverains Qing de la Chine avaient exercé un contrôle politique sur le Tibet, mais «cela a pris fin avec l'effondrement de la dynastie Qing», a déclaré Sperling.

Dans une approche politique de la «Voie Médiane» aux problèmes du Tibet, l’actuel 14e Dalaï Lama du Tibet et le gouvernement Tibétain en exil, basé en Inde, ont accepté le présent statut du Tibet comme faisant partie de la Chine tout en réclamant régulièrement de façon pressante plus de libertés culturelle, religieuse et politique pour le peuple Tibétain.

«Les Tibétains ont besoin d'avoir une perspective plus large dans la lutte actuelle pour la liberté du Tibet, et ne pas s’enliser dans des perspectives uniquement centrées sur le Tibet.», a souligné Bhuchung Tsering, vice-président de Campagne Internationale pour le Tibet, basé à Washington

Un défi plus vaste

Le statut du Tibet comme faisant partie de la Chine «n'est pas incontesté», pourtant, a déclaré Sperling.

«La contestation plus large dispose d'un solide héritage historique derrière elle, qui remonte au 13e Dalaï Lama.»

S’exprimant dans une intervew, Tenzin Dorjee, le directeur général de SFT, a qualifié la déclaration du Dalaï-lama de 1913 de « rappel du passé historique du Tibet en tant que nation indépendante, ce que la Chine essaye de nier et déformer.»

«Après l’effondrement de la dynastie Mandchoue, les Tibétains ont expulsé les troupes [Chinoises] restantes et ont rétabli la souveraineté sur leur pays en 1913.»

«Dés lors, le Tibet a repris son statut de pays indépendant dirigeant sa propre administration, l'armée, la fiscalité, la monnaie et les systèmes juridique et postal, jusqu'à l'invasion de la Chine en 1949», a déclaré Dorjee.

Les négociations entre Pékin et les envoyés de l’actuel Dalaï Lama sur les questions liées au Tibet sont au point mort depuis Janvier 2010.

Rapporté par Richard Finney.
Traduction Pema dreulkar – dreulkar.pema@gmail.com pour le site http://sunyat.free.fr


Tibetan 'Independence Day' Marked
2013-02-12 RFA
Tibetan activists celebrate a hundred-year-old declaration of independence from China.
Tibetan activists and support groups around the world are set to mark the 100th anniversary of the 1913 Tibetan Proclamation of Independence from China on Wednesday, with Beijing denouncing the celebrations as a “farce.”

Tibet’s 13th Dalai Lama proclaimed Tibetan independence on Feb. 13, 1913 following a period of domination by China’s Qing (Manchu) dynasty and initiated a period of almost four decades of self-rule that ended when Chinese troops marched into the Himalayan region in 1949.

To mark the anniversary, Students for a Free Tibet (SFT), the Tibetan Youth Congress, the U.S. Tibetan Committee, Tibet House, and Chushi Gangdruk will hold protests on Wednesday in front of the Chinese Mission to the United Nations at St. Vartan’s Park in New York.

Activities will include a performance by a Tibetan community dance troupe, a Tibetan flag-raising ceremony, and the unveiling of a 12-foot long copy of the 1913 Proclamation Scroll

Messages of support from lawmakers of the U.S. House of Representatives and the Senate from New York will also be read, and participants will march to the United Nations.

Independence day

“Every country has an independence or national day regardless of its current political status and Tibet is no exception,” Students for a Free Tibet (SFT) said in a statement announcing the events planned to mark the proclamation’s anniversary.

“At this time, when nearly 100 Tibetans have self-immolated to protest Chinese rule, a global commemoration of this historic occasion will help to renew our spirits, reaffirm our vision, and strengthen our struggle,” SFT said.

China calls the 1913 declaration a “fabrication” and Tibetan independence a “myth,” according to state media.

“Such fanfare is just a farce,” China’s official Xinhua news agency said this week.

The Dalai Lama declared in his 1913 statement, written after Tibetan forces drove troops of the then-collapsing Qing dynasty out of Tibet, that though not prosperous or technically advanced, “Tibet is an independent nation living in peace and in accordance with religion.”

“To become capable of defending our country, we are currently increasing our efforts both in civilian and military areas,” said the Dalai Lama’s declaration, translated by Berlin, Germany-based Tibetan scholar Tsewang Norbu and published by the web site of the Tibetan Political Review.

“The Chinese intention of colonizing Tibet … has faded like a rainbow in the sky,” according to a separate translation of the same document, prepared for Students for a Free Tibet.

Chinese claims

But Xinhua noted that all Chinese governments following the Qing collapse have asserted their claim to Tibet, which China considers a part of its national territory.

At the time that the Dalai Lama declared Tibet was independent of China, “there was indeed no Qing or Chinese authority in Tibet,” said Indiana University Tibet scholar Elliot Sperling.

The declaration and a treaty signed afterward between Tibet and Mongolia, also formerly under Qing control, "were valid reflections and valid responses to that fact.”

China’s Qing rulers had exercised political control over Tibet, but “this ended with the collapse of the Qing,” Sperling said.

In a "Middle Way" policy approach to the problems of Tibet, Tibet’s present 14th Dalai Lama and Tibet’s government in exile, based in India, have accepted Tibet’s present status as a part of China while regularly urging greater cultural, religious, and political freedoms for the Tibetan people.

“Tibetans need to have a broader perspective in the current struggle for Tibetan freedom, and not be bogged down by Tibet-centric perspectives alone,” noted Bhuchung Tsering, vice president of the Washington-based International Campaign for Tibet.

A broader challenge

Tibet’s status as a part of China “is not unchallenged,” though, Sperling said.

“The broader challenge has a strong historical legacy behind it, going back to the 13th Dalai Lama.”

Speaking in an interview, SFT executive director Tenzin Dorjee called the Dalai Lama’s 1913 declaration “a reminder of Tibet’s historical past as an independent nation, which China tries to negate and distort.”
“After the Manchu dynasty collapsed, Tibetans expelled [China's] remaining troops and reestablished sovereignty over their country in 1913.”

“Since then, Tibet resumed its status as an independent country—running its own administration, army, taxation, currency, and legal and postal systems—until China’s invasion in 1949,” Dorjee said.

Negotiations between Beijing and envoys of the current Dalai Lama over issues related to Tibet stalled in January 2010.

Reported by Richard Finney.

http://www.rfa.org/english/news/tibet/marked-02122013154150.html
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Fév - 15:35 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TRADUCTIONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com