Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Le Népal suit les « conseils » de la Chine et prend des mesures répressives à l’encontre des réfugiés Tibétains.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TRADUCTIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 845

MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 10:12 (2013)    Sujet du message: Le Népal suit les « conseils » de la Chine et prend des mesures répressives à l’encontre des réfugiés Tibétains. Répondre en citant

A l’heure actuelle, 19 caméras de sécurité sont actives dans les zones à majorité Tibétaine de Boudhanath et Jorpati. Les moines et les militants pour les droits de l'homme qualifient la mesure d’«anti-démocratique» et accusent Katmandou de satisfaire Pékin en échange d'une aide économique.

Katmandou (AsiaNews) - À ce jour, le Népal a lancé un programme de contrôle et de surveillance des militants et des réfugiés Tibétains présents dans le pays.

Le gouvernement de Katmandou a installé des caméras de sécurité au Stupa de Bodnath et à Jorpati, des zones à haute densité Tibétaine dans la capitale.

L'objectif, disent les autorités, est de surveiller les activités des réfugiés, des militants des droits de l'homme et des partisans de la cause Tibétaine, afin d'éviter toute sorte de plan ou de campagne anti-chinois.

Selon des sources d’AsiaNews, anonymes pour des raisons de sécurité, «le programme de contrôle est le résultat de pressions de la part du gouvernement Chinois. Pékin a promis une aide économique en échange de ce service de sécurité.»

Le programme a coûté au gouvernement 2,5 millions de roupies népalaises (environ 19.800 Euros). Comme l'a expliqué la police, 19 caméras de vidéosurveillance vont surveiller les activités dans les zones à majorité Tibétaine, tandis que 16 autres caméras seront concentrées dans une zone du Stupa de Bodnath, un lieu sacré du bouddhisme situé à Katmandou.

Selon les autorités, en fait, Boudhanath et Jorpati sont "la zone sensible du mouvement pour le Tibet Libre et les activités anti-chinoises".

Les agences de sécurité Népalaises vont tout enregistrer : de la circulation routière et piétonne, aux activités religieuses, allant même dans les temples.

Beaucoup de moines et de militants tibétains ont critiqué ces mesures. Selon Ananda, un chef religieux bouddhiste, «l’enregistrement des activités de prière au sein du Stupa de Boudhanath viole les droits démocratiques."

Le Népal a une frontière commune avec le Tibet de 1414 km de long et de 1990 à 2006, la monarchie parlementaire, sur les conseils de l'Inde, a permis la libre circulation des Tibétains exilés dans le pays.

Le Dalaï-Lama et les membres du gouvernement Tibétain en exil à Dharamsala (Inde) se sont rendus à plusieurs reprises dans le pays, qui est le lieu d’accueil de plus de 20 mille réfugiés.

Après l'abolition de la monarchie en 2006 et l'arrivée au pouvoir de formations communistes et maoïstes, le Népal a changé de cap, abandonnant son allié historique l’Inde et nouant des relations plus étroites avec la Chine.

En échange d'une aide économique, Pékin a réclamé la fermeture des frontières avec le Tibet et la répression de toute manifestation anti-chinoise.

Traduction Pema Dreulkar – dreulkar.pema@gmail.com – pour le site http://sunyat.free.fr

http://www.asianews.it/news-en/Nepal-follows-China%E2%80%99s-%E2%80%9Cadvise%E2%80%9

Nepal follows China’s “advise” and clamps down on Tibetan refugees

by Kalpit Parajuli

As of today, 19 security cameras are active in the majority Tibetan areas of Boudhanath and Jorpati. Monks and activists for human rights define the move "anti-democratic" and accuse Kathmandu of satisfying Beijing in return for economic aid.


Kathmandu (AsiaNews) - As of today Nepal has initiated a program of control and surveillance of Tibetan activists and refugees present in the country. The government in Kathmandu has installed security cameras at Boudhanath Stupa and Jorpati, high-density Tibetan areas in the capital. The goal, say the authorities, is to monitor the activities of refugees, human rights activists and supporters of the Tibetan cause, to avoid any kind of anti-Chinese plan or campaign. According to AsiaNews sources, anonymous for security reasons, "the control program is the result of pressure by the Chinese government. Beijing has promised economic aid in exchange for this security service."

The program has cost the government 2.5 million Nepali rupees (about 19,800 Euros). As explained by the police, 19 CCTV cameras will monitor the activities in the Tibetan-majority areas, while 16 more cameras will be concentrated in one area of ​​the Boudhanath Stupa, a sacred place of Buddhism located in Kathmandu. According to the authorities in fact, Boudhanath and Jorpati are "the hot zone of the Free Tibet movement and anti-Chinese activities".

The Nepalese security agencies will record everything: from road and pedestrian traffic, to religious activities, even going on in the temples. Many Tibetan monks and activists have criticized the move. According to Ananda, a Buddhist religious leader, "recording prayer activities within the Boudhanath Stupa violates democratic rights."

Nepal has 1,414 kilometer long common border with Tibet and from 1990-2006 the parliamentary monarchy, on the advice of India, allowed the free movement of Tibetan exiles in the country. The Dalai Lama and members of the Tibetan government in exile in Dharamsala (India) visited the country several times, which is home to more than 20 thousand refugees. After the abolition of the monarchy in 2006 and the rise to power of communist and Maoist formations Nepal has changed course, abandoning its historic ally India and tying closer relations with China. In exchange for economic aid, Beijing has called for the closure of the borders with Tibet and the repression of any anti-Chinese demonstration.
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 10:12 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TRADUCTIONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com