Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Un nombre de plus en plus important de Tibétains disparaissent à Diru

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> BUREAU DU TIBET
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 837

MessagePosté le: Mar 22 Oct - 13:25 (2013)    Sujet du message: Un nombre de plus en plus important de Tibétains disparaissent à Diru Répondre en citant

Le 19 Octobre 2013

Du Centre des Droits de l'homme et de la Démocratie

Dharamsala- Inde
Comme la répression s'intensifie , un nombre de plus en plus important de Tibétains disparaissent à Diru.

Le refus massif des Tibétains à l'obligation faite de hisser le drapeau chinois a conduit à de nombreuses détentions ainsi qu'à des disparitions à Diru ( ch Biru ) dans le Comté de Nagchu ( ch Nagqu ) Préfecture Autonome du Tibet .

D'après les informations reçues par le TCHR , 4 Tibétains identifiés ont été détenus ces dernières semaines et mis au secret en prison .En attendant , de nombreuses mesures de rétorsion sont prises à l'encontre des Tibétains dans la région de Nagchu et bien au delà des frontières de la RAT, information rapportée par le TCHR . Au cours de ce mois 2 moines tibétains qui se sont enfuis de Nagchu ont révélé l'importante répression subie par les moines et les nonnes qui quittent leur domicile de Nagchu pour suivre des études poussées en Bouddhisme tibétain dans les zones tibétaines telles que l'Amdo et le Kham à l'extérieur de la RAT .
À Lhassa, les Tibétains en provenance de Nagchu et plus particulièrement de Diru sont placés sous surveillance 24 h sur 24.

À Lhassa, le 17 Octobre 2013, la police chinoise a arrêté 2 moines , Jampa Lekshay et Kelnam
( probablement le diminutif de Kelsang Namgyal ) âgés tous les deux de 20 ans et étudiants au Monastère de Shugding dans le village de Yarding , région de Shamchu, Comté de Diru. Ils ont été accusés de "fuite de secrets d'état "un mois après leur arrivée à Lhassa .

Les Autorités continuent à détenir et garder au secret des Tibétains à Diru et comme toutes les communications restent coupées, il est très difficile de connaître le nombre exacte d'arrestations et de disparitions bien que, d'après certaines sources à Nagchu , leur nombre serait bien plus important que les rapports ne le laissent entendre . Plus de 2 semaines après les tirs de police à Dathang , nous ne possédons aucune information concernant le nombre de blessés et de morts lors de cet événement. Le 15 Octobre, un Tibétain de 19 ans du nom de Lhundup et une nonne du nom de Jampa , 20 ans, ont été arrêtés sur des accusations de "révélations de secrets d'état " concernant des informations transmises par portable et
"autres ".

À la suite de leur arrestation, les chefs du village de Yarding , Achung et Abu Namkha en compagnie d'autres Tibétains, sont allés voir les Autorités pour leur demander la relaxe de Lhundup et Jampa certifiant que ni l'un, ni l'autre n'avait commis aucun des crimes dont ils étaient accusés et plaidé leur innocence. L'appel a été rejeté et à la suite de cette intervention , aucune personne de la famille n'a été autorisé à les rencontrer. Les Autorités n'ont fait aucune déclaration quant à leur situation ou leur état de santé , ce manque d'information est inquiétant quand on connait la manière de conduire les interrogations policières au Tibet où passages à tabac et tortures sont monnaie courante .

Les sources rapportent que la mère de 3 fillettes est toujours maintenue au secret depuis son arrestation du 11 Octobre 2013 près de la grille de la maison d'hôtes de Dejang à Nagchu . Kelsang, épouse et mère dévouée de 3 fillettes est en détention pour possession de la photo du Dalaï Lama ainsi que de la présence de chants patriotiques sur son portable. Il y a des rapports conflictuels sur la nature exacte des accusations portées à son encontre bien que des sources multiples confirment que la cause majeure de son arrestation serait bien la possession d'une photo du Dalaï Lama . Les proches de Kelsang sont allés s'informer auprès des Autorités locales afin de connaître les vraies raisons de son arrestation ainsi que de son état de santé mais ,jusqu' à présent, ces dernières ont refusé de donner la moindre information avant que le cas ne soit jugé . Kelsang vient du village no 1 situé à Tsala dans le Comté de Diru. Ses enfants sont Tashi Lhamo 4 ans, Minyal Lhamo 9 ans et Sither Tsetso 11 ans.

Depuis Décembre 2013, les tensions entre les Chinois et les Tibétains s'aggravent en raison de la propagande massive et des campagnes de surveillance qui engendrent quotidiennement violations des Droits de l'Homme et atteintes majeures à la liberté. Ces dernières semaines, les agressions au cours de manifestations contre l'obligation de hisser le drapeau chinois à Mowa dans le Comté de Diru ne se sont pas seulement étendues
jusqu' à Lhassa mais débordées jusqu' aux territoires de l'Amdo et du Kham. Des sources font état de l'arrestation de moines et de nonnes du Monastère de Diru qui sont maintenus en détention et interrogés.

Des nouvelles informations sur la détention de l'écrivain tibétain Tsultrim Gyaltsar Aka Shogdrul ont confirmé que ce dernier à été arrêté après avoir publiquement désavoué les déclarations faites par le secrétaire du TAR, Wu Yingpie et Dothong ,les membres du comité du Parti le 28 Septembre 2013 quand plus de 1000 Tibétains avaient fait une grève de la faim de 24 h en face du bureau du Gouvernement du Comté en appelant à la libération des 40 Tibétains détenus pour avoir protesté contre la répression dans le village de Mowa. Des sources en provenance du TCHR ont rapporté que l'écrivain avait protesté en faisant référence à la loi chinoise tout en critiquant la violente répression de Diru. Ces mêmes sources constatent que les témoins présents ont rapporté qu'en aucun cas Wu et Dothong n'avaient réagi négativement et qu'ils avaient même compati, c'est pourquoi son arrestation soudaine à pris tout le monde par surprise.

Plutôt que de reconnaître les échecs de leur politique, le Gouvernement chinois continue à lancer des vagues de répression sur les Tibétains qui sont arrêtés et disparaissent sous l'accusation de "révélation de secrets d'état " en violation à la fois des principes de la Constitution chinoise et de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme .



19 October 2013
Tibetan Centre for Human Rights and Democracy
Dharamsala, India


China disappears more Tibetans in Diru as crackdown spreads

http://www.tchrd.org/2013/10/china-disappears-more-tibetans-in-diru-as-crackdown-spr


Popular rejection of China’s compulsory flag-flying campaign has led to more detention and disappearances in Diru (Ch: Biru) County in Nagchu (Ch: Nagqu) Prefecture, Tibet Autonomous Region (TAR).

According to information received by TCHRD, four known Tibetans have been detained in the past weeks leading to their subsequent disappearances in police custody. Meanwhile, crackdown on Tibetans of Nagchu origin beyond the borders of TAR has been reported by TCHRD sources.

Earlier his month, two Tibetan monks who fled Nagchu to exile reported heightened repression on monks and nuns who leave their domicile in Nagchu to continue their higher studies in Tibetan Buddhism in Tibetans areas of Kham and Amdo outside TAR. In Lhasa, kms, Tibetans from Nagchu, particularly Diru, have been put under 24-hour surveillance.

In Lhasa, on 17 October 2013, Chinese police arrested two monks, Jampa Lekshay and Kelnam (probably a shortened form of Kelsang Namgyal), both 20 years old from Shugding Monastery in Yarding Village in Shamchu Township, Diru County. They were arrested on charges of ‘leaking state secrets’, a month after their arrival in Lhasa.

Authorities continue to detain and disappear Tibetans in Diru County as all communication channels remain blocked making it difficult to assess the exact number of arrests and disappearances, although sources with contacts in Nagchu believe the number is much higher than being reported. More than two weeks after police firing in Dathang Township, no information is available on the total number of the dead and the injured.

On 15 October 2013, a Tibetan man, Lhundup, 19, and a nun, Jampa, 20, were arrested on charges of ‘revealing state secrets through mobile phones and other means,’ according to sources. Both of them hail from Yarding Village in Shamchu Township, Diru.

Following their arrests, the heads of Yarding Village, Achung and Abu Namkha, along with other Tibetans visited the County government office to call for the release of Lhundup and Jampa. Local Tibetans appealed that Lhundup and Jampa had not committed any crimes and pled for their innocence. However, the appeal was rejected. As a result, no relative has been allowed to meet the detained so far. The authorities have failed to reveal any information on their whereabouts and their current medical condition. This information is critical to ascertain their well-being as beatings and torture are rampant during police interrogations and investigation in Tibet.

Sources also report that a Tibetan mother of three girls continue to remain in secret detention since her sudden detention on 11 October 2013 near the gate of Dejang guesthouse in Nagchu. Kelsang, a housewife and a devoted mother of three young girls, was detained for ‘keeping the pictures of Dalai Lama and Tibetan patriotic songs on her mobile phone.’ There are conflicting accounts on the exact details of her charges although multiple sources confirm she was indeed arrested and the pictures of the Dalai Lama was the major factor that led to her arrest. Kelsang’s relatives have approached relevant local authorities to request information about her whereabouts and medical condition. So far, the authorities have refused to divulge any information saying information would be given “after the case is resolved”. Kelsang hails from Village no. 1 located in Tsala Township in Diru County. Her daughters are Tashi Lhamo, 4, Minyal Lhamo, 9 and Sither Tsetso, 11.

Since September 2013, tension between Tibetans and Chinese authorities in Diru County have flared as repressive mass propaganda and surveillance campaigns are being implemented in extreme violation of fundamental human rights and freedoms of Tibetans. [3] In recent weeks, the crackdown on local protests against compulsory Chinese flag-flying campaign in Mowa Village in Diru County has not only spread to Lhasa but also Tibetans areas of Amdo and Kham outside TAR. Sources report that monks and nuns from Diru studying in the monasteries of Kham and Amdo are being detained and questioned.

New information on the detained Tibetan writer Tsultrim Gyaltsen aka Shogdril confirms that he was detained a few days after he publicly disagreed with speeches given by TAR deputy party secretary Wu Yingjie and TAR Party Committee member and Nagchu Prefecture Party Secretary Dothog on 28 September 2013 when more than 1000 Tibetans staged a 24-hour hunger strike in front of the County government office calling for the release of 40 Tibetans who had been detained for protesting the crackdown in Mowa Village. Sources told TCHRD that the young writer openly asked questions and cited Chinese legal provisions in criticising the violent crackdown in Diru County. Sources quote local eyewitnesses as saying that Wu and Dothog did not react negatively, instead they pretended to commiserate with him. His sudden arrest a few days later has caught everyone close to him by surprise.

Rather than acknowledging policy failures, the Chinese government continues to launch violent crackdown on Tibetans, who are being arrested and disappeared on spurious charges of ‘revealing state secrets,’ violating both the principles of the Chinese Constitution and the Universal Declaration of Human Rights.

Please click to read this report with pictures on our website
http://www.tchrd.org/2013/10/china-disappears-more-tibetans-in-diru-as-crackdown-spr


Contact Persons:

For Tibetan, Mr Dawa Tsering:(+91) 98160-37736

For English, Ms Tsering Tsomo:(+91) 98168-75856

For Chinese, Mr Tsering Gyal (+91) 98826-40641

Email: director@tchrd.org


Tsering Tsomo (Ms)
Executive Director
Tibetan Center for Human Rights and Democracy
Top Floor, Narthang Building
Gangchen Kyishong
Dharamsala - 176215
Himachal Pradesh, India

Cell: (91) 981-687-5856
Tel: (91)1892 - 223363, 229225
Fax: (91)1892 - 225874
Twitter: @arogaga
Skype: tsetsomohor
Website: www.tchrd.org
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Oct - 13:25 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> BUREAU DU TIBET Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com