Sunyata Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 FORUM TIBET 
Discours de Sikyong Lobsang Sangay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TIBET
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunyata


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 841

MessagePosté le: Lun 11 Mai - 21:35 (2015)    Sujet du message: Discours de Sikyong Lobsang Sangay Répondre en citant

Discours de Sikyong Lobsang Sangay et Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.

Lundi 11 mai 2015

Sikyong Lobsang Sangay : .

Je veux remercier chacun de vous, qui êtes ici aujourd’hui, à Paris, pour faire une déclaration, depuis Paris, jusqu’à Lhassa, jusqu’à Pékin, pour dire que les amis européens sont ici, avec le peuple tibétain, et bientôt, nous irons à Lhassa et à Pékin. D’ici, nous le disons haut et fort. Au moment où nous sommes arrivés, le vent a commencé à souffler, et je pense que c’est un bon signe, car beaucoup d’entre vous ont des drapeaux tibétains, et le vent les agite. Alors le gouvernement chinois verra que le drapeau tibétain flotte très haut à Paris et un jour prochain, nous hisserons ce drapeau sur le toit du Potala, où sera Sa Sainteté le Dalai Lama..

Nous savons qu’en Europe, et particulièrement en France, plus de 600 municipalités hissent le drapeau national tibétain chaque année le 10 mars. Continuez à hisser le drapeau tibétain chaque année aussi haut que vous le pouvez, afin que les gens à Pékin le voient, et ils se souviendront que ce drapeau va venir jusqu’au Tibet, un jour prochain, et vous y serez tous nos invités..

On dirait que le soleil approuve..

En réalité, je suis ici pour partager avec vous un chapitre assez triste de l’histoire du Tibet. Il y a sept jours, une femme de 47 ans, d’une famille de nomades, s’est immolée. Elle s’est brûlée, et elle est morte, à 3 heures du matin. Dans le calendrier lunaire, c’était le 15ème jour de la pleine lune du nouvel an tibétain. Tibétains de l’intérieur et en exil, partout, nous avons commencé notre nouvelle année tristement, avec une Tibétaine qui est morte en s’immolant par le feu. Elle est l’une des 136 Tibétains à s’être immolés. L’an dernier, ils ont été 11 TIbétains à s’immoler par le feu. En tout 136. Parmi eux il y avait des moines et des nonnes, mais la plupart de ces 136 immolés Tibétains étaient des laïcs, des nomades et des fermiers, des pères et des mères, des étudiants et des enseignants, de tout le Tibet. Même après 56 années d’occupation chinoise, de répression et d’assimilation, les Tibétains de l’intérieur disent haut et fort avec leurs vies : “nous voulons que notre chef, Sa Sainteté le Dalai Lama, revienne au Tibet, et nous avons besoin de liberté au Tibet”. Ce qu’ils disent, c’est que l’occupation est inacceptable, et que la répression est insupportable. Voilà le message depuis le Tibet..

Malgré cela, au lieu d’écouter les voix tibétaines, douloureuses, tristes, désespérées, et déterminées, le gouvernement chinois impose au peuple tibétain des politiques encore plus répressives. Par exemple, à présent les Tibétains doivent avoir une carte d’identité avec une puce haute technologie de deuxième génération. Les Tibétains, où qu’ils aillent au Tibet, sont contrôlés dans de nombreux centres villes. Vous devez montrer votre carte d’identité, et quand on la passe au lecteur, on sait d’où vous venez, et connaît toutes vos données biographiques, qui sont enregistrées dans cette puce. Maintenant les Tibétains disent que votre carte d’identité est comme votre ombre, vous ne pouvez pas bouger sans elle. Même les touristes chinois qui sont allés au Tibet disent que le Tibet est comme une zone de guerre. Il y a trop de présence militaire, trop de policiers, trop d’espions en civil, trop de gens sur les toits qui vous regardent, trop de caméras de surveillance qui vous suivent. Voilà la situation au Tibet. Cela ressemble beaucoup à l’Afrique du Sud pendant l’apartheid, à la situation en Corée du nord, à ce qu’était l’Allemagne de l’est. Le système de grille, les caméras de surveillance, les espions qui suivent les Tibétains partout, c’est inacceptable. Dans chaque grand monastère du Tibet, il y a ce qu’on appelle un comité de direction démocratique, qui consiste en un contrôle du monastère par les membres du Parti communiste : qui entre, qui sort, qui devient ou qui est autorisé à devenir moine ou nonne, ou encore qui devrait être expulsé du monastère..

Nous connaissons tous Sa Sainteté le Dalai Lama, nous le vénérons tous, nous l’avons tous vu, entendu, rencontré, certains ont même eu la chance de lui serrer la main et de recevoir sa bénédiction. Mais les Tibétains de l’intérieur disent : “il est notre chef le plus vénéré, il nous appartient autant qu’à vous. Vous l’avez rencontré, vous l’avez vu, vous l’avez entendu, nous voulons l’entendre, nous voulons le rencontrer ; c’est tout ce que nous voulons.”.

Voilà maintenant 56 ans que le Tibet est occupé, des centaines et des milliers de Tibétains sont morts. Chaque jour les générations subissent cette domination, sans que leurs rêves, leurs aspirations soient exaucés, sans que leur impatience de rencontrer le Dalai Lama soit comblée. Et cependant la troisième génération de Tibétains, la première, la deuxième, maintenant la troisième génération de Tibétains, qui est jeune, qui est née et a grandi sous l’occupation chinoise, qui n’a pas rencontré Sa Sainteté la Dalai Lama, qui n’a pas rencontré les Tibétains en exil, est pourtant dans la rue, demandant quels sont ses droits, ses libertés. Et le rassemblement d’aujourd’hui à Paris, en France, est plein de significations, parce que la France est le pays de la révolution française, le pays depuis lequel le mot, le terme de liberté est devenu si célèbre dans le monde. Et ce que disent les Tibétains, c’est “nous voulons la liberté”, comme les Français. Nous voulons la liberté que vous avez. D’où notre appel pour la liberté des Tibétains. En même temps, nous sommes ici pour rappeler à la France et à l’Europe que la liberté est ce que vous avez, la liberté est ce que nous voulons. J’ai appelé les dirigeants français à soutenir la liberté au Tibet. Si vous ne pouvez pas nous soutenir, vous devrez répondre du mot liberté devant les Français et devant le reste du monde..

Egalité est un autre mot rendu très célèbre par la révolution française. L’égalité est aussi ce que nous pensons être le message depuis le Tibet. Par conséquent, depuis la France, depuis Paris, la déclaration que nous faisons sera pour la liberté et l’égalité. Par conséquent, j’appelle les dirigeants français à nous soutenir pour la liberté et l’égalité. Si vous ne nous soutenez pas, expliquez au reste du monde le principe même sur lequel la révolution française s’est fondée, le principe même inscrit dans votre constitution. C’est votre responsabilité, notre devoir est de venir ici et de faire appel à vous. Et je suis absolument certain que les dirigeants français se mobiliseront pour la liberté et l’égalité au Tibet..

C’est aussi le rassemblement européen pour le Tibet. Et dans la constitution de l’Union européenne, la démocratie et les droits de l’homme sont considérés, sont déclarés comme partie intrinsèque et intégrante de l’Union européenne. C’est exactement ce que disent les Tibétains. Nous voulons la démocratie, nous voulons des droits de l’homme. S’il vous plait, votre constitution le dit, vous l’avez déclaré, alors soutenez notre démocratie et soutenez nos droits humains. Je suis sûr que les dirigeants européens soutiendront la démocratie, la liberté et les droits de l’homme du peuple tibétain. Si vous ne le faites pas, alors relisez encore votre constitution, et expliquez au reste du monde pourquoi vous ne nous soutenez pas..

En ce sens, je veux vraiment remercier les nombreux européens ici, dans cette assemblée. Je vois beaucoup d’entre vous, qui êtes de très vieux amis, vous êtes avec nous depuis des décennies, et certains doivent se demander “comment se fait-il que les Tibétains nous appellent depuis les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Allemagne, de toute l’Europe, pour venir à Paris ?". Nous vous avons demandé de venir ici une fois encore, une fois de plus, et la prochaine fois nous irons ensemble jusqu’à Lhassa. Mais nous pourrions avoir à marcher encore et encore, nous devons rappeler à tous les dirigeants en Europe, et en France, que ce que veulent les Tibétains est exactement ce que vous avez..

Dernièrement, le gouvernement chinois a fait une déclaration quelque peu amusante, une déclaration perturbante. Des membres du Parti communiste ont déclaré pendant l’assemblée nationale que la réincarnation de Sa Sainteté le Dalai Lama sera décidée par le Parti communiste chinois. Ils veulent une réincarnation du Dalai Lama, et le Dalai Lama ne peut pas arrêter la réincarnation du Dalai Lama. Maintenant si vous lisez les medias chinois, ou n’importe quel media occidental, pendant des décennies, le gouvernement chinois et les dirigeants du Parti communiste ont critiqué Sa Sainteté le Dalai Lama, encore et encore, tout le temps. Nous savons tous, quand Sa Sainteté le Dalai Lama a rencontré Mao Zedong en 1964, que Mao s’est approché de Sa Sainteté et lui a chuchoté à l’oreille “la religion est un poison”. Voilà ce qu’il a dit. Et lui, Sa Sainteté le Dalai Lama a été appelé, il est qualifié de séparatiste. Des dirigeants chinois l’ont aussi qualifié de diable. Et ils veulent la réincarnation du diable ! Ils veulent maintenant le réincarnation du séparatiste ! Indépendamment de cela, il n’y a aucune logique dans ce qu’ils disent. Parce que la religion est une question de foi, que cela vient du coeur et de l’esprit, vous ne pouvez pas la forcer par les armes, vous ne pouvez pas l’acheter. Du premier au 14ème Dalai Lama, les Tibétains ont toujours choisi les Dalai Lama. Jamais les Chinois n’ont choisi le Dalai Lama. Tout à coup, ils sont intéressés ; un Parti communiste qui dit qu’il choisira le prochain Dalai Lama, c’est presque comme si Fidel Castro disait qu’il choisirait le prochain pape et que tous les chrétiens devraient le suivre. Il n’y a ni rime ni raison derrière cette logique. Sa Sainteté le Dalai Lama a dit : “le Parti communiste chinois est très intéressé par ma réincarnation. S’ils sont si intéressés, s’ils croient vraiment dans la réincarnation, qu’ils trouvent d’abord la réincarnation de Mao Zedong, Deng Xioping et Shou Enlai. Car ils ont fait plus que moi pour la Chine. Ensuite ils pourraient discuter de la réincarnation du Dalai Lama.”.

Je pense que les dirigeants chinois n’ont pas une idée très claire de ce qu’est la réincarnation. La réincarnation, c’est l’incarnation dans la ré-incarnation. Cela signifie que si vous quittez votre mission et votre vision en exil, vous naîtrez en exil pour poursuivre la mission et la vision du précédent Dalai Lama. Selon cette logique, Sa Sainteté le Dalai Lama renaîtra en exil pour continuer la lutte pour la liberté du peuple tibétain et à diffuser le message du Bouddha dans le monde. Si la question tibétaine n’est pas résolue, Sa Sainteté le Dalai Lama ne renaîtra pas en Chine où il n’y a pas de liberté religieuse, parce que la photo du Dalai Lama y est interdite. Pourquoi Sa Sainteté le Dalai Lama irait-il en Chine et y renaîtrait-il ? Sa Sainteté le Dalai Lama ne peut pas non plus renaître au Tibet parce que le Tibet est occupé, le Tibet subit la répression, les Tibétains ne peuvent pas rencontrer, rendre grâce et prier Sa Sainteté le Dalai Lama. Alors il renaîtra logiquement en exil. Aussi, je pense que le gouvernement chinois devrait lire la définition de la réincarnation, et savoir que 14 Dalai Lama sont venus dans ce monde et à chaque fois, nous, les Tibétains, avons choisi le Dalai Lama, et nous choisirons également le prochain Dalai Lama. Mais Sa Sainteté le Dalai Lama aura 80 ans cette année, il est en très bonne santé, il garde une forme très solide. J’ai voyagé avec lui, nous étions fatigués à la fin de la journée, mais pas lui. Alors les dirigeants chinois seront sûrement déçus, Sa Sainteté vivra très très longtemps..

Laissez-moi vous dire, quand on voit tous ces drapeaux tibétains qui flottent haut grâce au vent, ces drapeaux ouigours, allemand, de l’Union européenne, je vois un drapeau britannique, d’ici c’est beau, je dois vous le dire. Je suis sûr que vous avez tous froid et que vous pensez “quand va t’il s’arrêter de parler ?”. En voyant tous ces gens ici, les drapeaux qui flottent, ça me donne vraiment de l’inspiration pour continuer. Alors j’espère que vous avez apporté vos couvertures parce que je vais être ici jusqu’à minuit. Pas d’applaudissements si vous voulez que je finisse….

Je veux terminer, étant donné le vent frais, je veux parler rapidement de l’environnement du Tibet. Le Tibet est important, pas seulement pour 6 millions de Tibétains, mais aussi pour le reste du monde, en particulier en Asie. Le Tibet est appelé "le toit du monde". Le Tibet est aussi appelé "le troisième pôle". Après l’Antarctique et l’Arctique, le Tibet possède la troisième réserve de glace. La différence, c’est que lorsque les glaces de l’Antarctique et de l’Arctique fondent, l’eau va dans les océans. Quand la neige et les glaciers tibétains fondent, l’eau douce s’écoule dans les fleuves. Les dix plus grands fleuves d’Asie prennent leur source au Tibet. Le Yang Tse, le plus célèbre fleuve de Chine, avec ses trois énormes barrages. Le fleuve jaune, creuset de la civilisation chinoise. Ces deux fleuves prennent leur source au Tibet. Le Mekong, qui coule vers les pays d’Asie du sud-est comme le Laos, le Cambogde et la Thaïlande ; nous connaissons tous le delta du Mekong au Vietnam, il part du Tibet et fournit l’eau douce à ces pays. Le Salouen. Le Brahmapoutre, qui part du Tibet vers l’Inde et le Bangladesh, la ligne de vie du Bangladesh. L’Indus et le Sutlej, traversent l’Inde et le Pakistan. Ce sont des fleuves vitaux pour l’Asie, et grâce à ces fleuves, plus d’un milliard de personnes dans cette région ont de l’eau. On peut dire que le Tibet est la source d’eau potable de tous ces pays..

Le plateau tibétain, le toit du monde, est aussi vital pour le climat. La brume qui se forme sur le golfe du Bengale et l’océan Indien forme des nuages qui viennent buter sur le plateau tibétain, et affecte la mousson en Asie du sud et du sud-est. Un retard de la mousson, une mousson précoce, sont dus au plateau tibétain. Le Tibet est vital pour la région. Au bilan, soutenir le Tibet, ce n’est pas seulement soutenir six millions de Tibétains, c’est soutenir l’environnement et l’eau pour plus d’un milliard de personnes dans cette région. Des scientifiques disent qu’avant qu’une guerre soit menée sur le terrain, aujourd’hui c’est une guerre pour l’énergie, et bientôt la guerre sera menée pour l’eau. Car 20% de la population mondiale est chinoise, mais la Chine ne détient que 12% des réserves d’eau potable. 8% de la population chinoise représente plus de 400 000 Chinois, qui subissent la rareté de l’eau potable. Et la situation est pire au Bangladesh. La situation en Inde, au Pakistan est pire. Et la situation dans les pays d’Asie du sud-est est pire. Etant donné la crise de l’eau dans cette région particulière, le Tibet est vital. Malheureusement, le gouvernement chinois construit non pas un ou deux, mais dix ou vingt barrages sur les fleuves tibétains. Et quelques uns sur le Brahmapoutre, le cordon vital de l’Inde et du Bangladesh. Des rapports disent que la mafia chinoise détourne des fleuves tibétains vers la Chine au lieu de les laisser couler vers l’Asie du sud et du sud-est. Si c’est le cas, on voit clairement la crise qui monte dans cette partie de la région..

Le soutien au Tibet est un soutien à l’environnement. Le soutien au Tibet est un soutien à la liberté, à l’égalité, à la démocratie et à la justice. Enfin, le soutien est au Tibet est un soutien à la non violence. Depuis des décennies, nous sommes engagés dans la voie de la non violence. Pourtant, au Tibet, si trois ou dix personnes se rassemblent et manifestent, de manière pacifique et non violente, ils sont arrêtés, emprisonnés, torturés, et bien souvent ils ne sortent pas de prison, ils disparaissent. Cependant, la non violence est notre quotidien. 136 Tibétains se sont immolés, nous n’encourageons pas les immolations. Nous n’encourageons pas les immolations en tant qu’acte, mais nous soutenons leurs motivations. Sur les 136 immolés tibétains, aucun d’eux, pas un seul d’entre eux n’a blessé un seul Chinois, une personne ou un bien..

Aujourd’hui, nous sommes rassemblés ici en solidarité avec les Tibétains de l’intérieur. Si on tenait un rassemblement similaire à Lhassa, 99% d’entre vous irait en prison. J’ai laissé 1% parce que souvent dans ce genre de manifestations au Tibet, 1% sont des espions chinois. Nous sommes ici l’esprit libre, librement, pour dire ce que vous voulez, notre souhait de liberté, d’égalité et de démocratie, de droits humains pour les Tibétains. Les Tibétains au Tibet ne peuvent pas le faire. C’est pourquoi nous le faisons ici. Et votre message, votre rassemblement ici, c’est une grande inspiration pour les Tibétains de l’intérieur. Ils seront encouragés, car ceci est un message d’espoir pour les Tibétains. Ils regardent, ils écoutent, ils nous suivent, ils veulent savoir ce que les Tibétains en exil et leurs amis dans le monde font pour le Tibet. S’ils entendent que des milliers d’entre eux se sont rassemblés et se sont exprimés pour le Tibet et pour le peuple tibétain, pour la lutte non violente, leur esprit sera fort. Et leur espoir sera vivant. Le message d’espoir est très important et c’est pourquoi je veux remercier les organisateurs de ce rassemblement, qui ont déployé beaucoup d’efforts, tous les volontaires, particulièrement chacun d’entre vous qui avez pris le temps et surmonté les obstacles pour venir jusqu’à Paris..

Enfin, je crois fermement... Récemment j’ai accordé plusieurs entretiens aux medias, j’ai eu plusieurs pourparlers, et le débat s’est souvent engagé pour dire : vous n’êtes pas allés en Amérique, vous êtes allés à Dharamsala pour une tâche apparemment difficile, certains disent une tâche impossible. Mais non, la justice et la liberté pour le Tibet sont possibles. Et pas seulement possibles, cela arrivera très bientôt. Pourquoi ? Parce qu’on a dit la même chose à Nelson Mandela. Quand il a passé 27 ans en prison et 8 ans à l’isolement total à Robben Island, des experts, les medias ont dit que Nelson Mandela ne peut pas se libérer tout seul et qu’il fallait oublier l’idée de restaurer la démocratie en Afrique du Sud. Non, Nelson Mandela est descendu dans les rues d’Afrique du Sud et la démocratie a été restaurée. Jusqu’à une période très récente, on avait fait une croix sur Aung San Suu Kyi, elle était assignée à résidence et on a dit qu’elle ne pourrait jamais être libérée. Elle est libre, elle est venue en Europe, elle y a reçu le prix Nobel de la paix. Je dois partager une histoire : quand j’ai eu le privilège de rencontrer l’ancien président polonais Lech Walesa, il a partagé cette histoire avec moi : il a dit que lorsque l’Allemagne était divisée, le chancelier et le ministre des affaires étrangères d’Allemagne de l’ouest lui ont rendu visite, et le ministre des affaires étrangères a demandé à Lech Walesa "que pensez-vous de tous ces grands rassemblements autour du mur de Berlin ?" Et Lech Walesa lui a répondu "le mur de Berlin va tomber, préparez-vous". Le ministre des affaires étrangères d’Allemagne de l’ouest a alors dit "oh, nous aimons les ennuis de cette sorte, mais ça n’arrivera pas au cours de ma vie." Deux semaines plus tard, le mur de Berlin tombait. De la même façon, à l’heure des réseaux sociaux, en ces temps de printemps arabes, à l’époque du Sahara occidental et du Timor oriental, quand l’Irlande du nord peut signer l’accord du vendredi saint, tout est possible, n’importe quoi est possible. En particulier, l’histoire du Tibet, la lutte non violente du Tibet est également possible. Quand cela arrivera, ce sera l’une des plus belles histoires du 21ème siècle. Quand cela arrivera, ce sera le succès de la non violence, le succès de la liberté, de l’égalité, de la démocratie, ce sera le succès des droits de l’homme, le succès de ce rassemblement de Paris. Vous aurez contribué à ce succès, c’est pourquoi je veux remercier, au nom des 6 millions de Tibétains, nos amis de partout. Soyez avec nous, manifestez avec nous, encore quelques fois, juste quelques fois de plus. Nous y arriverons, très bientôt. Merci beaucoup, Tashi Delek !.

http://www.tibetan.fr/?Discours-de-Sikyong-Lobsang-Sangay
_____
Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois

Sunyata
http://sunyat.free.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Mai - 21:35 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sunyata Index du Forum -> Sunyata -> TIBET Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com